Mondial Techno + : Les temps forts
25
juil..2017

Mondial Techno + : Les temps forts

167 coureurs de 31 pays ont participé aux Championnats du Monde Techno 293 Plus à Quiberon du 15 au 20 juillet dernier. Ce Mondial était la première épreuve de qualification pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse. Après un démarrage compliqué dans des conditions météo difficiles, (orages, température très élevée, vent nul...) la suite de la compétition a été beaucoup plus favorable et le comité de course a réussi à envoyer 11 courses pour filles et et 12 pour les jeunes garçons. Carton, plein donc avec des vents très variés.

Il reste un an avant les JO Jeunes, mais 6 nations ont déjà gagné leur ticket pour Buenos Aires. Ce sont donc les premiers pays à se qualifier à cet événement. Pour ceux qui n'ont pas encore obtenu leur qualification, il leur est encore possible de se qualifier lors des prochains championnats continentaux.

Le Japon a dominé la catégorie Open en gagnant aussi bien chez les filles que chez les garçons. Ce n'est pas une surprise sachant que la Techno293 Plus est la planche officielle dans les universités japonaises qui compte aujourd’hui une flotte de plus de 500 coureurs.

Iwasaki Yuta a remporté l'or chez hommes, suivi par Ryota Yuri, deuxième à égalité avec Toni Vrscaj de Slovénie. Chez les filles, Mika Yamauchi (JAP) l’emporte, suivie par Shima Tomoko et Katija Birzule de Lettonie.

Dans la flotte Jeunes (-19 ans) Giorgia Speciale a remporté son quatrième titre mondial et sa sixième médaille lors d'un Championnat du Monde Techno 293 OD. Elle est de loin la compétitrice plus titrée de l'histoire de la Techno 293 OD. La Grecque Aikaterini Divari est arrivée en deuxième position, suivie un point par la Française Heloïse Macquaert. Chez les garçons, les français placent deux coureurs sur les plus hautes marches du podium avec Fabien Pianazza et Mathurin Jolivet qui terminent respectivement premier et deuxième de la flotte la plus importante de ce Championnat. Leonidas Tsortanidis remporte la médaille de bronze pour la Grèce.

Un grand merci au CDV 56 pour son organisation, à l’ENVSN pour la mise à disposition de ses superbes installation et à Didier Flamme pour la direction de course qui a été exemplaire tout au long de cette semaine.